Ouvrir la recherche
Dossier

L'économie sociale et solidaire

Mise à jour le 05/11/2020
L’Économie Sociale et Solidaire (ESS) et l’Économie circulaire rassemblent tous les acteurs qui souhaitent produire et consommer de façon plus solidaire, responsable et économe en énergie dans la perspective de mieux lutter contre le réchauffement climatique et de préserver nos ressources.
Sortir plus fort de la crise

A l'occasion du mois de l'Economie Sociale et Solidaire, la municipalité du 18e propose une rencontre à destination des acteurs de l'ESS : "Sortir plus fort de la crise" le vendredi 27 novembre 2020 à 16h30 sur zoom.
Inscription auprès de [victor.delescluse puis paris.fr après le signe @]ivpgbe.qryrfpyhfr@cnevf.se[victor.delescluse puis paris.fr après le signe @]

Le mois de l'ESS 2020
Retrouvez toutes les informations sur le mois de l'Economie Sociale et Solidaire
Ancrée dans les mouvements ouvriers du 19e siècle qui résistèrent aux logiques productivistes de la révolution industrielle de l’époque, l’ESS est aujourd’hui devenue un secteur à part entière dans notre économie et représente à Paris près de 10% de l’emploi salarié. Véritable alternative à l’économie classique, elle s’appuie sur 4 grands principes : une gouvernance démocratique, l’utilité sociale, la mixité des ressources et la non-appropriation individuelle.

Plus récente, mais en fait ancrée depuis très longtemps dans les habitudes de nos parents / grands-parents, l’économie circulaire vise à stopper l’ère du tout-jetable et à encourager le réemploi d’un maximum de nos biens de consommation classiques. Il s’agit en outre de proposer un nouveau modèle de production/transformation qui nous permette de sortir du cycle classique « extraire-produire-consommer-jeter ».
Créateur de biens et de services répondant à des besoins peu, mal, voire pas du tout couverts par l’économie classique.
L’Economie sociale et solidaire (ESS) est devenue un secteur structurant de l’économie parisienne employant près de 148 000 personnes soit 38% des salarié.es de l’ESS en Ile-de-France.

Réparer, recycler, revendre : une seconde vie pour les objets

Le Poulpe

Un nouveau lieu hybride consacré au réemploi a ouvert rue d’Oran en 2019. Il associe une ressourcerie «Le Poulpe», un atelier vélo solidaire porté par Solicycle et un café animé par les Marmites Volantes.
Les ressourceries collectent tous les types d’objets pour leur donner une seconde vie : les réemployer ou les recycler. Ce sont également des lieux de sensibilisation des habitants à la surconsommation et à la prévention des déchets, que ce soit à travers la vente d’objets à prix solidaires, ou par des ateliers et animations autour de la question du réemploi et du recyclage.

RepAraSeb

Un nouveau lieu ouvrira prochainement à Porte de la Chapelle. Il permettra à chacun de venir faire réparer son petit électroménager ou apprendre à réparer ses objets du quotidien. Moins jeter et réutiliser, telle est l’ambition de ce projet, fruit de la collaboration entre SEB, groupe industriel français, et Arès, un acteur clef de l’économie sociale et solidaire déjà implanté dans l’arrondissement. Ce magasin-atelier permettra la création d’emplois en insertion pour la logistique du site et la réparation des appareils, le tout dans un local du bailleur I3F, partenaire du projet.

SoliCycle

L’association SoliCycle récupère et répare les vélos destinés à être jetés tout en insérant les publics éloignés de l’emploi. Les vélos sont remis en état ou valorisés en pièces détachées.
Des ateliers d’auto-réparation sont également proposés par l’association au travers de chantiers d’insertion.
SoliCycle est désormais implanté dans le 18e dans trois lieux :
  • sous la promenade urbaine
  • au Poulpe, rue d'Oran
  • mensuellement au CROUS Pajol

Carton plein

L’association Carton Plein réemploi est une pionnière de l’ESS à Paris ! Basé sur le principe de récupération des cartons usagés, le projet de l’association vise à redonner vie à la matière tout en insérant les plus fragiles. Neutre en carbone, l’activité se décline ainsi autour de la collecte des cartons usagés uniquement à vélo. Elle propose même un service de déménagements à vélo.
Pendez-y ! Si vous déménagez et qu'il vous reste des cartons, ne les jetez pas, donnez-les à Cartons Plein. Ils seront réemployés.

Les collectes solidaires

Depuis février 2015, la Mairie du 18e en partenariat avec Eco-systèmes et Emmaüs, propose aux habitants des points de collectes solidaires pour y déposer des appareils électriques hors d’usage ou en état de fonctionnement, ainsi que tous les objets que vous souhaitez donner.

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Les frigos solidaires

Démarche initiée une commerçante du 18e, Douania Metboul de la Cantine du 18, située rue Ramey, les Frigos Solidaires permettent aux habitants de déposer des produits alimentaires à destination des personnes en situation de précarité.
Un geste qui permet de lutter contre la pauvreté et le gaspillage.
Vous avez un commerce et souhaitez y installer un Frigo Solidaire ? Contactez l’association via hello@lesfrigossolidairescom

Les Frigos Solidaires du 18e

  • Le Brio : 216, rue Marcadet
  • La Cantine du 18e : 46 ,rue Ramey
  • Le Bar Commun : 135, rue des Poissonniers

Le compost

La Ville de Paris accompagne les habitants qui souhaitent mettre en place des composts au sein de leur immeuble, et propose également des distributions régulières de lombricomposteurs individuels.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations