Ouvrir la recherche
Actualité

Une artiste engagée à la Goutte d'Or

Mise à jour le 26/06/2018
Cela fait deux ans que Chaillot-Théâtre national de la Danse et la Compagnie Lanabel sont engagés à la Goutte d’Or pour créer, au fil d’ateliers avec les habitant.e.s, un grand spectacle qui sera présenté à Chaillot les 1er et 2 décembre 2018. Nous avons rencontré Annabelle, chorégraphe de la Compagnie Lanabel.
C’est sur un coup de chance de dernière minute que nous avons pu partager un café avec Annabelle. Avant un train, entre Paris et l’Isère et malgré notre petit retard, elle nous attend tout sourire au café La Môme, à la Goutte d’Or, ravie de nous parler du projet Chaillot en partage à la Goutte d’Or.
C’est il y a 20 ans que la danseuse et chorégraphe a monté Lanabel avec la complicité du scénographe François Deneulin. Basée en Auvergne-Rhône-Alpes, la compagnie puise son inspiration dans l’idée de rencontre. Au-delà du mélange de la danse, de la musique et des arts plastiques et visuels, c’est une variété de domaines qui s’entrecroisent. Annabelle nous explique «Tous les projets se sont faits par une rencontre humaine, qui a donné envie de travailler autour d’un projet de création
C’est le théâtre de Chaillot qui a soumis en 2016 le projet Chaillot en partage à la Goutte d’Or à Lanabel. L’idée : proposer aux habitants des ateliers artistiques avec à la clé une représentation au théâtre Chaillot 2 ans plus tard. Pour Annabelle, cela faisait sens dans sa démarche artistique. Sans ancrage initial dans le 18e, les artistes ont pris de temps de s’imprégner du territoire, de rencontrer des habitants pour connaître leurs envies. C’est ici que les associations locales, par leur pluralité et leur dynamisme se sont affirmées comme soutien pour la compagnie en allant toucher des publics variés.
Danse, musique, arts plastiques, mais aussi scénographie, conception de costumes, création lumière : les ateliers proposés aux habitant.e.s sont nombreux. Si la plupart se déroule à la Goutte d’Or, beaucoup sont organisés au théâtre de Chaillot pour créer en conditions.
« Un projet ouvert, en mouvement perpétuel », c’est en ces mots que le décrit Annabelle. L’ouverture, c’est en effet la marque de fabrique du projet Chaillot en partage à la Goutte d’Or : ce sont aussi bien les habitant.e.s que les membres de la compagnie qui créent le spectacle. Cette ouverture, c’est aussi la possibilité pour les habitants de sauter dans le train en cours de route : il est toujours possible de participer aux ateliers, bien que l’investissement demandé soit croissant.

« Ce qui est magnifique c’est que les gens nous font confiance et prennent des risques avec nous »

Chaillot en partage à la Goutte d’Or, c’est donc une émulsion des arts, des idées, émanant d’artistes et d’habitants du 18e arrondissement de 4 ans à plus de 70 ans. Oui, les publics du projet sont variés, et la complicité et le soutien qui se nouent au fil des ateliers sont évidents. La richesse de ces échanges, Annabelle la mesure. Si beaucoup de participants se disent chanceux de participer à l’aventure, elle nous confesse « Nous aussi, on a cette chance là, de pouvoir les avoir dans le projet ».
L’investissement demandé est fort pour toutes les parties prenantes du projet et comme le dit Annabelle « Tout est fragile et rien n’est jamais gagné ». Le mois de décembre présage deux belles représentations au théâtre national de la danse-Chaillot.