Ouvrir la recherche
Actualité

Mémorial des tirailleurs naufragés

Mise à jour le 19/11/2020
Sommaire
A l'occasion du 11 novembre, la municipalité du 18e rend hommage aux oubliés du naufrage de l'Afrique. Un bateau à destination du Sénégal qui échoua le 12 janvier 1920 avec à son bord 192 tirailleurs, oubliés des hommages.
L'exposition est à découvrir jusqu'au 27 novembre 2020 à la mairie du 18e.

Visite virtuelle de l'exposition

Ce contenu est hébergé par matterport.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

L'histoire du Titanic français

La tragédie que raconte cette exposition est une des illustrations des ravages de la mémoire lorsqu'elle se ferme et se clôt sur elle-même. De cette catastrophe, on parlera surtout des 400 autres passagers : l'équipage, l'administration coloniale, les missionnaires, les employés, les familles françaises, les femmes et les enfants.

Les tirailleurs, victimes oubliés du naufrage

Les 192 soldats indigènes, ces tirailleurs morts pour la France, disparus en mer, dans l'exercice de leur devoir d'attention restent quant à eux absents de la mémoire sans aucun hommage ou reconnaissance.
Comment raconter ces vies alors que pour la plupart d'entre eux on ne dispose que d'une date et d'un lieu de naissance ? Comment faire le deuil de ces combattants sans corps, morts sans sépultures ?
Cette exposition fait le pari d'une mémoire ouverte mais consciente. Sans concession sur le contexte colonial, il s'agit d'intégrer dans ce Mémorial tous les passagers, sans distinction.