Ouvrir la recherche
Focus

Le Maquis d'Emerveille

Mise à jour le 13/12/2021
Sommaire
Revenir en haut
Découvrez le Maquis d'Emerveille, un lieu d'accès à la nature et à la culture pour les enfants de moins de 3 ans.
Situé au jardin Frédéric Dard, le Maquis d'Emerveille est un jardin artistique destiné aux enfants de moins de trois ans et aux adultes les accompagnants et leur enfant intérieur.
Animé par l'association Les Demains qui chantent, il fonctionne sur les principes de la permaculture et du libre jardin.
Le temps d’une séance, accueillis par des artistes, les tout-petits expérimentent, partent à l’aventure, au gré de leurs envies et de leur curiosité.

Prochaines séances
Sur inscriptions : [rif18 puis paris.fr après le signe @]evs18@cnevf.se[rif18 puis paris.fr après le signe @]

Samedi 9 octobre de 15h à 16h30
Samedi 6 novembre de 15h à 16h30
Samedi 18 décembre de 15h à 16h30

Portrait

Vincent Vergone, artiste sculpteur et metteur en scène, fondateur de la Compagnie "Les Demains Qui Chantent"

À Montmartre, le Jardin Frédéric Dard est un espace où la biodiversité s’épanouit. Depuis septembre, le Maquis d’Émerveille, porté par la Cie Les Demains Qui Chantent et soutenu par la Mairie du 18e, permet son ouverture au public certains samedis ainsi que les jeudis pour les professionnels. Ces moments de culture s’adressent tout particulièrement à la petite-enfance. De concert avec Marie-Madeleine Jouvin, Vincent Vergone mène ce projet écologique et poétique.
Sculpteur et metteur en scène, c’est dès les années 1990 que Vincent propose des spectacles de qualité aux enfants, public qu’il décrit comme le plus sincère. Engagé pour développer la culture dans le 93, il créée, parmi d’autres projets, le Jardin d’Émerveille au cœur du Parc forestier de la Poudrerie à Sevran, avant de mener un projet similaire dans le 18e : le Maquis d’Émerveille.

L’émerveillement est la clé de notre rapport à l’œuvre d’art

Vincent Vergone
Pour Vincent, deux piliers soutiennent le projet. Le premier, c’est la lutte contre l’extinction de l’expérience de nature : « Les enfants ont de moins en moins de rapports avec la nature. Des études scientifiques soulignent les conséquences sur le développement psychomoteur et physiologique des enfants ». Si on a longtemps enseigné la traditionnelle opposition entre nature et culture, Vincent s’attache à retisser un lien d’harmonie entre les deux notions. L’autre fondement, c’est l’émerveillement. Pour Vincent, « L’émerveillement est la clé de notre rapport à l’œuvre d’art : au Maquis, des artistes accueillent des enfants pour des moments de grâce et d’émotion ».
Quatre séances se sont déjà déroulées, pour le plaisir des petit.e.s, mais aussi des plus grand.e.s. Vincent nous confie qu’il aimerait à terme, avoir d’autres compagnies travaillant sur le jardin, avec des artistes locaux.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations