Ouvrir la recherche
Reportage

Portrait - Saïd Assadi

Mise à jour le 18/01/2021
Rencontre avec Saïd Assadi, fondateur du 360 Music Factory.
Un espace regroupant salle de spectacle, studios d’enregistrement et de répétition, hébergements pour artistes et restaurant ? À l’angle des rues Myrha et Léon, le 360 Paris Music Factory a relevé le défi. À l’origine de ce lieu, Saïd Assadi, un passionné au parcours singulier.
C’est au début des années 1980, à 24 ans, que Saïd quitte l’Iran pour la France, où il obtient le statut de réfugié politique, suite à l’instauration de la République islamique. Son engagement le mène à s’investir auprès de musiciens iraniens en exil, pour faire connaître leurs productions. Attaché à la poésie persane et découvrant parallèlement des cassettes de Brel, Ferré et Brassens, Saïd comprend l’importance de la voix : « même si on ne comprend pas forcément la langue, elle communique beaucoup d’émotions importantes ».
En 1995, il rencontre le violoniste Yehudi Menuhin, avec qui il mène le projet « Voix de la Paix », mettant en scène le partage musical de sept chanteuses de pays différents sous tensions politiques. Saïd crée par la suite Accords Croisés, maison de production axée sur la promotion d’artistes en développement et la création d’oeuvres transculturelles. C’est notamment dans ce cadre que naît le festival Au Fil des Voix, pour donner de la visibilité aux nouvelles créations discographiques et scéniques des artistes, dont la 14e édition sera un festival numérique.

La culture permet aux gens de se rencontrer, de se trouver un point commun

Saïd Assadi
Fondateur du 360 Music Factory
Peu à peu, Saïd constate la dégradation de la situation des artistes en développement. Les investissements internationaux se concentrent sur les têtes d’affiches, altérant la place pour plus de diversité. Alarmé, il imagine un lieu selon un modèle économique innovant, porté par le privé et soutenu par le public, avec comme ligne directrice la culture comme vecteur de cohésion. La naissance du 360 est un projet de longue haleine : après avoir rassemblé 7 associés, l’équipe doit convaincre les banques. Le projet est soutenu à hauteur de 15 % d’investissement par la Ville de Paris, le Centre national de la Musique et la Région Ile de France. En janvier 2020, c’est le grand coup d’envoi.
Pour les artistes en développement, effectuer une résidence au 360 est un gain de temps et d’argent : le lieu rassemble toutes les prestations nécessaires à la production d’un projet musical en un même lieu. Quand en mars 2020, le 360 doit fermer ses portes, c’est un coup dur pour l’équipe, qui ne se laisse pas abattre : « On a choisi l’adaptation active : l’épidémie est une réalité avec laquelle il faut composer ». Dès le mois de juin, le restaurant rouvre ses portes pour les week-ends musicaux : plus de 14 concerts sont organisés. L’ouverture des baies vitrées permet au plus grand nombre d’en profiter dans des conditions sanitaires optimales. C’est aussi l’occasion pour beaucoup d’habitants de découvrir le lieu, dont la volonté d’ouverture sur le quartier est aux fondements. D’ailleurs, pourquoi la Goutte d’Or ? « Elle est culturellement riche et représentative des composantes de notre société… Je suis fier d’y être et de voir cette clientèle si diverse fréquenter le 360. ».
Les week-ends musicaux au 360 Music Factory
Ali Javan
S’ensuit une multitude d’ajustements des activités. Au gré des annonces gouvernementales, le 360 passe des concerts avancés à 18h à ceux captés en live streaming tandis qu’au studio s’enchaînent les résidences de création, d’enregistrement et formations musicales, mais aussi les rencontres professionnelles… Même fermée au public, la machine continue de tourner ! Que de nombreux entrepreneurs puissent créer, avec le soutien des collectivités, des lieux de culture à l’image du 360, proches des gens dans les quartiers populaires, est un souhait de Saïd. Si les semaines à venir sont encore incertaines, Saïd nous rappelle l’importance des rencontres du spectacle vivant « Les artistes travaillent beaucoup pour le public. Il ne faut pas que le lien se perde ». Ce lien, le 360 Paris Music Factory compte bien le cultiver à la Goutte d’Or.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations