Ville de Paris

Actualité

5e saison pour les mercredis des Révolutions !

Mise à jour le 25/05/2022
Les Mercredis des Révolutions reviennent pour leur 5e édition dès le mois de novembre. Rendez-vous un mercredi par mois de 18h30 à 20h30 à la mairie du 18e.
Pour cette nouvelle saison organisée avec la Société d'histoire du 19e siècle en partenariat avec l'hebdomadaire Politis et le site de podcast Paroles d'histoire, les séances seront une nouvelle fois disponibles en podcast après chaque séance sur parolesdhistoire.fr

Chanter la révolution

Mercredi 10 novembre à 18h30
Que l’on soit dans une manifestation, sur une barricade ou que l’on participe à une grève ou à un soulèvement révolutionnaire… on est à peu près certain d’entendre des chansons. Écrites pour la circonstance, le plus souvent pour se moquer, sur un air connu de tous, de ceux contre qui on se rassemble, elles sont la plupart du temps accompagnées d’hymnes identifiants qu’il convient d’entonner à plein poumons.
Cette tradition à une histoire, et une actualité, qu’essaieront de retracer Philippe Darriulat, historien ayant travaillé sur les usages politiques de la chanson au 19e siècle, et Les Goguettes, un groupe de chansonniers qui nous parle d’actualité avec « une impertinence salutaire qui déclenche une belle hilarité », pour reprendre les termes du Monde présentant ce « trio mais à quatre » qui sera à l’Olympia en avril prochain.
Avec : Philippe Darriulat et Les Goguettes, séance animée par Caroline Fayolle

Photographier révoltes et révolutions

mercredi 1er décembre à 18h30
La photographie a modifié le rapport des révolutions aux images. Pendant la Commune de Paris en 1871, le peuple insurgé a pris le temps de poser pour l’éternité au pied des barricades. Symétriquement, photographies et photomontages ont armé la machine de guerre répressive de Versailles. Un siècle et demi plus tard, photos et vidéos façonnent davantage encore le sens et la valeur que l’on attribue aux révoltes et mouvements sociaux. Pour débattre de ces enjeux passionnants, entre passé et présent, l’université populaire « les mercredis des révolutions » accueillera Bertrand Tillier, historien spécialiste des images et de la Commune de 1871, professeur à l’Université Paris 1, et Marion Lopez, journaliste et photographe indépendante, qui a couvert les mouvements sociaux à Nantes ces dernières années. La séance sera animée par Emmanuel Fureix, professeur à l’Université Paris-Est Créteil.
Avec Bertrand Tillier et Marion Lopez, séance animée par Emmanuel Fureix

ANNULÉE - Race et insurrection

mercredi 5 janvier à 18h30
Des soulèvements d'esclaves aux luttes anti-racistes, catégories raciales et mouvements insurrectionnels ont une longue histoire commune. Pourtant, le monde des esclavages et de la traite atlantique avec ses héritages n'épuise pas ce thème des connexions entre question raciale et insurrection. Deux historien.nes des Amériques, Sarah Fila-Bakabadio et Alejandro Gómez explorent les ressorts de cette relation complexe.
avec Alejandro Gomez et Sarah Fila-Bakabadio, séance animée par Romy Sanchez

Amérique latine : indépendances et révolutions

Mercredi 2 février à 18h30
L'Amérique latine a souvent été associée à des expériences révolutionnaires dans l'imaginaire populaire et historiographique, depuis les guerres d'indépendance au début du XIXe siècle jusqu'au début du XXIe siècle. Bien que les langages et les revendications concrètes aient changé considérablement, certains enjeux ont continué à s'exprimer dans les mouvements sociaux jusqu'à aujourd'hui. L'égalité républicaine, les contours de la souveraineté populaire dans des sociétés marquées par des hiérarchies socio-ethniques, la distribution de la terre, des questions territoriales -entre autres-, véhiculent la mémoire des indépendances.
Pour évoquer ces questions, nous accueillerons Geneviève Verdo, maîtresse de conférence d'histoire de l'Amérique latine à l'Université Panthéon Sorbonne, spécialiste de l'histoire politique de l'Argentine au XIXe siècle, et Maurice Lemoine, journaliste et écrivain, ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique, qui a couvert des révolutions plus récentes. La séance sera animée par Edward Blumenthal (Université Sorbonne Nouvelle).
avec Geneviève Verdo et Maurice Lemoine, séance animée par Edward Blumenthal

Réprimer les révolutionnaires

Mercredi 16 mars à 18h30
Le massacre de la rue Transnonain d’avril 1834, les fusillades de juin 1848, la Semaine Sanglante de 1871… L’histoire des révolutionnaires est aussi celle de répressions terribles. De nos jours, les armes ne sont plus si létales, et fort heureusement, les bilans humains moins atroces, mais la répression toujours s’abat sur celles et ceux qui veulent renverser l’ordre. Aussi sera-t-il intéressant de faire dialoguer ensemble une historienne qui a travaillé sur une des forces de l’ordre du 19e siècle, Mathilde Larrère, et le journaliste, romancier, lanceur d’alerte des violences policières pendant le mouvement des Gilets jaunes et auteur du documentaire Un pays qui se tient sage, David Dufresne. Comment documenter la répression, comment administrer la preuve ? Qui frappe, qui est frappé ? Comment expliquer, justifier, légitimer, mettre en récit ou en image la violence d’État ? Autant de questions qui permettent de faire dialoguer passé et présent.
Avec David Dufresne et Mathilde Larrère, séance animée par Philippe Darriulat

Presse et révolution

Mercredi 6 avril à 18h30
De la Révolution française aux Printemps arabes chaque moment révolutionnaire est caractérisé par un essor souvent considérable de la presse. Celle-ci est intrinsèquement liée à la démocratie et chaque période de reflux, d’atteinte aux droits voit aussi le développement de la censure et la remise en cause de la liberté de la presse. Dans le même temps la presse, au 19e comme aujourd’hui, est souvent accusée de vénalité. Cette séance reviendra sur les rapports étroits entre presse et révolution et s’interrogera sur sa capacité à « décoloniser les esprits », à promouvoir « le droit de savoir contre l’opacité des pouvoirs ».
Avec Pierre Serna, historien et Edwy Plenel co-fondateur et président de Médiapart, séance animée par Claudine Ducol.

École et révolution

Mercredi 11 mai à 18h30
Hérités des Lumières, les débats sur l’éducation se sont intensifiés pendant la Révolution française. Les révolutionnaires ont fait de la question éducative, et plus particulièrement de celle de la scolarisation du peuple, un enjeu social et politique majeur, d’autant qu’on accorde alors à l’éducation le pouvoir de transformer radicalement la société. « Après le pain, l’éducation est le premier besoin du peuple » (Danton, 1793)
Avec Côme Simien et Laurence de Cock, séance animée par Carole Christen.

Communardes

Mercredi 1er juin à 18h30
En 1871, de la résistance à l’enlèvement des canons de la butte Montmartre le 18 mars jusqu'aux dernières heures de la Semaine sanglante, les Parisiennes participèrent activement au mouvement communaliste qui s’empara pendant 72 jours de la capitale des révolutions. En revenant sur ces engagements et sur les réactions souvent angoissées, méprisantes et réductrices qu’ils suscitèrent, l’historienne Laure Godineau et le dessinateur Eloi Valat esquisseront ensemble des portraits de Communardes et s’interrogeront plus profondément sur les défis qu’elles posent encore à nos représentations historio-graphiques des révolutions.
Avec Laure Godineau et Eloi Valat, séance animée par Alexandre Frondizi

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations