Ville de Paris

Reportage

Balades photographiques

Mise à jour le 30/09/2022
Sommaire
Des balades photographiques sont proposées régulièrement dans le 18 ! De La Chapelle à Barbès en passant par le Pont Saint Ange, le long de la Petite Ceinture, mais également à Montmartre !

Regards du Grand Paris

Pont Saint-Ange, Gare des Mines et Grand Parquet

Du 24 juin au 23 octobre 2022

Visite commentée
Une visite de l'exposition est proposée le 14 septembre à 18h sur le Pont Saint Ange en présence des artistes Lucie Jean, Baudoin Mouanda, Khalil Nemmaoui, Marion Poussier et d'un représentant des ateliers Médicis.

Rendez-vous sur le parvis du Théâtre des Bouffes du Nord (37 bis, boulevard de la Chapelle)
Fruit d’une collaboration entre les Ateliers Médicis, le Centre national des arts plastiques (Cnap), les Magasins généraux, la Société du Grand Paris et le musée Carnavalet - Histoire de Paris, l’exposition Regards du Grand Paris rassemble les œuvres des artistes ayant participé aux cinq premières années (2016 à 2021) de la commande photographique du même nom, confiée par le ministère de la Culture aux Ateliers Médicis en partenariat avec le Cnap. L’exposition dévoile ces œuvres pour la première fois au public et entend également revenir vers les territoires qui ont vu naître ces images.
Le Grand Paris est un territoire aux contours incertains et à l’identité composite. À travers des écritures photographiques ancrées dans le réel et portées par une nouvelle génération d’artistes, cette exposition partage un récit de cette ville-monde et la révèle, en explorant son histoire, son actualité, son futur, son quotidien, son développement, ses zones d’ombre et de lumière.
En rassemblant et en croisant les regards des artistes photographes, cette commande nationale propose une vision artistique exigeante et multiple, adressée aux habitantes et habitants du Grand Paris, et à toutes celles et ceux qui s’intéressent aux mutations de la ville, des modes de vie et à la photographie contemporaine.
Initialement exposées sur quinze chantiers des futures gares du métro Grand Paris Express, dans le 18e ce sont les grilles du pont Saint-Ange et à La Station - Gare des Mines qu'il est possible de contempler cette exposition.

Circulation(s)

Pont Saint-Ange

Fin octobre 2022

Décor de nos pas quotidiens, certains la traversent sans même la regarder, d’autres s’y prennent à rêver, l’habitent de leurs batailles, ou bien tentent d’y survivre. C’est sans doute pour ses multiples facettes que la rue investit la photographie depuis ses débuts. Les six artistes de cette exposition s’y sont plongé·e·s, avec la volonté d’en proposer de nouveaux contours.
Icônes romantiques, les rues des images de Sona Mnatsakanyan accueillent les rêveries en attente d’une jeunesse arménienne déboussolée. Suspendues, aussi,
les images de Diego Saldiva au coeur d’une société américaine à bout de souffle. C’est alors là que tout commence, que s’opère la survie. Là que naissent les solutions alternatives, un tribunal brutal et précaire en réponse à l’abandon. Romain Bagnard saisit cet élan vital et évoque la rue comme un être autonome, un tout qui traverse les territoires, sans distinction de classe, de nationalité ou de saison. Elle y vibre dans des regards glacés, rugueuse, incarnée. C’est aussi d’âmes dont il est question quand Federico Estol fait des cireurs de chaussures de la Paz les héros d’un roman graphique salvateur. Là, la rue est décor, pour Elisabeth Gomes-Barradas, elle est une scène. La photographe se réapproprie les codes de la street culture et fait de ses proches et ami·e·s, les nouvelles égéries d’un star-système fantasmé depuis le bitume. La rue s’habite, multiple, elle fait société.
Les rues de la polonaise Agnieszka Sejud quant à elles, débordent. De bruits, de mouvements, de signaux, de motifs et de couleurs, qui saturent nos perspectives, comme elles bouchent les images. La rue est politique.
Commissariat : collectif Fetart
Les six photographes exposé·e·s sont issus de la dernière édition de Circulation(s), festival de la jeune photographie européenne, créé et organisé par le collectif Fetart et présenté chaque année au CENTQUATRE-PARIS. Le collectif porte également à l’année des projets originaux de sa propre création ou commandés par des institutions extérieures. Fetart organise notamment les Rencontres photographiques du 10ème.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations