Ouvrir la recherche
Actualité

ANAGRAM

Mise à jour le 25/01/2018
Alfred et Aurélien, chanteurs et musiciens

Vous vous êtes rencontrés comment ?

Alfred : On était dans la même école primaire rue Flocon à côté.
Aurélien : On se connait vraiment depuis ce temps là, mais on se fréquente depuis qu’on fait de la musique. Ça fait quatre ans qu’on fait de la musique ensemble.
Alfred : Nos soeurs étaient très amies et on a appris qu’on faisait tous les deux de la musique et c’est comme ça qu’on a commencé à collaborer.

Et ce duo chant/rap, c'est venu naturellement ?

Alfred : En fait, moi je pouvais pas chanter parce que j’avais des nodules. Je pouvais seulement rapper.
Aurélien : Et moi, je chantais et je faisais de la guitare. Alors, on a commencé à faire des trucs.
Alfred : Je le voyais écrire des textes, et ça m’a vraiment donné envie d’écrire des textes aussi.

Vous avez participé à The Voice Kids. Il y a eu un avant-après ?

Aurélien : Oui, un petit peu mais dans nos lycées, les lycéens ne regardaient pas trop The Voice de toutes façons. Il y a peut-être une dizaine de personnes qui nous ont vu sur The Voice Kids.
Alfred : On a quand même maintenant une petite base de fans. On a aussi énormément progressé dans le chant, ça nous a beaucoup aidés.
Aurélien : The Voice, c’était vraiment la première fois qu’on faisait des concerts devant un public qu’on ne connaissait pas.
Alfred : Nous, on veut quand même aussi une liberté totale sur notre création.

Vous avez grandi dans le 18e ?

Alfred : Moi je ne suis plus dans le 18e. Mais c’est pareil, j’ai grandi ici, je traîne tout le temps dans le 18e. Toute ma famille habite ici. Mes grands-parents ont construit toute leur vie sur le boulevard Barbès. Ils sont venus de Bretagne pour s’installer dans le 18e, ils ont fait des bars à Barbès. Tu vois, le bar “Le Marcadet”, c’est mon tonton qui l’a. On écrit aussi souvent sur notre ville, sur notre quartier, le 18e.
Aurélien : L’inspiration, c’est nos potes, nos rues, nos références sont dans le 18e. Il y a un mélange particulier ici. Et il y a la butte Montmartre !